Suio-Ryu Iai Kenpo

Katsuse Yoshimitsu Kagehiro (de dos), 15e Sōke. Photo J.Desvignes.

Katsuse Yoshimitsu Kagehiro (de dos), 15e Sōke. Photo J.Desvignes.

Un héritage de plus de 400 ans

Suiō-ryū iai kenpō (水鷗流居合剣法) est une tradition martiale japonaise (koryu 古流) pluridisciplinaire fondée en 1615, à la fin de la période Sengoku, par Mima Yoichizaemon Kagenobu. Cet héritage culturel est transmis oralement par 15 générations de Gardien de la tradition (Soke) jusqu'à Katsuse Yoshimitsu Kagehiro, l'actuel et 15e Soke :

  1. MIMA Yoichizaemon Kagenobu (1577-1665), fondateur
  2. MIMA Yohachirō Kagenaga
  3. AKIYAMA Sangorō Kagemitsu
  4. NISHINO Shichizaemon Kageharu
  5. YOSHINO Tōbei Kagetoshi
  6. YOSHINO Tōzaburō Ietaka
  7. YOSHINO Tōgebei Sadamitsu
  8. YOSHINO Yaichirō Sadatoshi
  9. FUKUHARA Shinzaemon Kagenori
  10. FUKUHARA Shingorō Iesada
  11. FUKUHARA Jūjirō Sadayoshi
  12. FUKUHARA Shinbei Yoshisada
  13. MIZUMA Hanbei Kagetsugu
  14. KATSUSE Mitsuyasu Kagemasa
  15. KATSUSE Yoshimitsu Kagehiro, Sōke actuel

Les disciplines transmises

Suio-ryu est une tradition martiale japonaise complète (sogo bujutsu). La tradition Masaki-ryu Kusarigama-jutsu (正木流鎖鎌術) est transmise conjointement avec Suio-ryu. L'accent est mis sur les techniques de iai mais les techniques de différents types d'armes sont transmises :

  • iai-kenpō - iai-jutsu, techniques en dégainant le sabre
  • kumi-iai - iai avec partenaire
  • wakizashi - sabre court
  • kogusoku - lutte en armure légère
  • kenpō - kenjutsu, escrime
  • jōhō - jō-jutsu, bâton
  • tanjō-jutsu - bâton court
  • naginata-jutsu - sorte de hallebarde
  • mutodori - défence à main nues
  • kusarigama-jutsu - faucille avec chaîne
  • et autres

La pratique comprend le travail seul et avec un partenaire, avec une approche pratique qui vise à préserver l'efficacité des techniques. Les applications peuvent ainsi être comprises et testées.

Une tradition vivante

Katsuse Yoshimitsu Kagehiro est le Sōke actuel de Suio-ryu. Il représente la 15e génération d'héritiers de la tradition. Il est également 12e Soke de Masaki-ryu Fukuhara-ha Kusarigama-jutsu, une tradition qui est transmise conjointement à Suio-ryu depuis le 9e Sōke.

En plus de ses responsabilités en tant que Soke, il est directeur technique de la Fédération de Kendo de la préfecture de Shizuoka et joue un rôle actif à la fois dans la formation et le jugement des compétitions de iaido et de kendo dans tout le Japon. Dans la fédération de Kendo, il a les grades de 7e dan Kyoshi en kendo, 7e dan Kyoshi en Iaido et 6e dan Renshi en Jodo.

Katsuse Soke enseigne dans le dojo principal (Hombu Dojo) de la tradition : le Dojo Hekiunkan situé à Shimizu, dans la préfecture de Shizuoka.

Suio-ryu est un membre de la Nihon Kobudo Kyokai (un département du Nippon Budokan) et de la Nihon Kobudo Shinkokai.

En dehors du Japon, le ryuha a des groupes de pratiquants dans de nombreux pays. Il sont tous sous la responsabilité de Soke et reçoivent directement son enseignement.

 

Katsuse Sensei - Photo Brent Stirton.

Katsuse Yoshimitsu Kagehiro, 15e Soke. Photo B.Stirton.

Le dojo principal au Japon (Honbu Dojo)

Les branches de Suio-ryu dans le monde